POIDS : changer nos habitudes pour mieux vivre

Notre poids. On aura beau dire mais on regarde toutes/tous ou presque, ce qu'affiche la balance et c’est elle qui généralement fait en sorte que l’on se sente bien ou non.

Depuis quand une pauvre petite machine qui ressemble à un pauvre morceau de carrelage, qui fonctionne sans pile ou avec pour certaines, qui ne parle pas et qui n’a pas de cœur, nous dicte si nous devons nous sentir bien ou pas dans nos baskets !?

Ouais plus facile à dire qu’à faire. En plus je dis ça alors que je suis (enfin j’étais) certainement le plus mauvais exemple qui existe. Dans ma prez je dit (qu’à l’époque) je faisais du taekwondo et notamment beaucoup de compétitions. En gros j’ai grandi avec une balance collée sous mes pieds. Qui dit compétitions, dit catégories d’âges (jusque-là ça va. A moins de complexer d’être en sénior ou en poussin 🙂 ) mais compétition veut dire aussi catégories de poids. Tout à fait normal d’ailleurs. Imaginez tic ou tac se retrouvant en combat contre balou, il y aurait un petit souci de proportions. Bref en sport de combat il y a des catégories de poids. Pour cela, généralement la veille au soir de la compèt, on a tous rendez-vous au gymnase en petite culotte pour se peser.

Pas possible de tricher. Il faut s’inscrire dans la catégorie de poids qui nous correspond. Si à la pesée on est au-dessus ou largement au-dessous de la catégorie dans laquelle on s’est inscrit et bien on est tout simplement disqualifié. C’est pour ça que l’on surveille tout le temps son poids quand on fait de la compèt. Bref tout ça pour dire que j’avais des compétitions tous les weekend ou presque et du coup pendant 13 ans j’ai pris l’habitude de me peser tout les matins voir plusieurs fois par jour les semaines précédents une compétition afin de surveiller mon poids au plus près.

Attention ce n’est pas pour autant que j’étais stable. Au contraire, très longtemps et encore un peu maintenant j’ai le yoyo qui me colle à la peau. Je fonctionnais comme ça : je mangeais des bouillons et des cornichons toute la semaine pour être dans les clous le jour de la pesée et dès la pesée terminée, mon pot de Nutella et mes Kinders m’attendaient sagement dans la boîte à gant. (Woua mais quel exemple à suivre). Pendant très longtemps j’ai gardé cette habitude de me peser tout les matins (non pas les kinders et le nutella heureusement pour moi 😉 ). Alors imaginez la cata lorsque j’ai arrêté pendant un moment le sport. Et moi le poids c’est capable de me miner et me déprimer en l’espace d’un dixième de seconde.

Ne t'es-tu jamais rendue compte de ça ?

Tu te lève (et tu te bouscule. Allez tu as la chanson dans la tête ahaha), c’est trop cool tu es de bonne humeur ce matin, tu te sent belle et bien, tu te regarde dans la glace et tu te trouve même plutôt bonasse, jusque-là tout va bien. La journée commence bien. Là tu te dis : «tiens je vais me peser» et là BOUUUUUUUUUUM. Hiroshima est passée, on redescend de cette saloperie et on a envie de retourner se coucher ou alors d’enfiler un bon gros jogging des familles, un t-shirt XXL et de partir bosser comme ça. Rien à fou… ! Ascenseur émotionnel. J’ai fait ça trop longtemps et je me suis bousillée des journées et même des semaines entières. Alors maintenant je cache cette satanée balance. Je l’ai mise dans un placard et ne me pèse que très exceptionnellement, vraiment pour voir les résultats quand je souhaite les voir.

Attention, je ne dis pas qu’il ne faut plus se peser car il est important de surveiller sa courbe de poids mais il ne faut pas en abuser. Il faut apprendre à aimer son corps plutôt que son poids. Ce n’est pas si facile que ça mais pour y parvenir il faut absolument bannir le plus possible les pesées à répétition.  Même si tu suis un régime stricte. Pèse-toi qu’une seule fois par semaine pas plus. Si tu te pèse une fois par semaine, fixe-toi un rendez-vous précis avec ta balance.

Euh j’appelle à quel numéro pour le standard balance ?

Quand je dis ça, c’est se peser le même jour à la même heure. Ton poids varie. Tu ne fera pas le même poids à 7h00 et à 20h00. Donc prend ton agenda (portable, papier, frigo) et mets une alerte ! Et puis si tu loupes une pesée, bé tant pis il n’y a pas de drame tu attendra encore une semaine. Trop se mettre la pression et ne voir que dans une seule direction (le chiffre/le poids) ce n’est pas toujours bon (la rime est en moi aujourd’hui). Tu verra, en faisant ça, ça ira déjà un peu mieux.

Je conclurais cet article en disant : La balance c’est comme la charcuterie ou le chocolat, un peu de temps en temps et BASTA.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire